Le chemin inverse

Publié le

Dans un peu plus de quinze jours, je quitte cette région. Cette "première vie" qui a duré sept ans un quart.

Qu'en ai-je fait ? L'heure est aux bilans, aux comptes-rendus.

J'ai réalisé mes objectifs professionnels, je me suis accomplie dans mon poste, j'ai découvert la "vraie vie", la vie d'indépendante solitaire sans mes parents en filet de secours immédiat.

Je me suis découverte forte et ambitieuse. Challengeuse, combative.

J'ai dégagé 300 K€ par trimestre, animé des conventions clients, participé à des congrès et j'ai adoré ça. J'ai découvert la compétition entre collègues-amies, j'ai réalisé que je préférais l'amitié aux K€ et essuyé quelques désillusions au passage. J'ai animé des réunions et des formations avec 40 de fièvre et mes jambes en moins, j'me suis faite harcelée, j'ai fait un burn out, été mise "de force" en invalidité (pas à cause du burn out mais de mes pathologies) et je me suis réveillée avec 50 cm d'intestin en moins 7 mois plus tard (non je n’étais pas dans le coma mais ma vie, elle, était en stand by et moi en apnée), j'ai fait un choc à la morphine qui aurait pu me coûter la vie mais je me suis réveillée 48h (de coma) après dans le gaz mais avec l'Envie et la rage de vivre.

J'ai découvert et apprivoisé la vraie Mélodie, je me suis posée des questions existentielles et j'ai trouvé beaucoup de réponses.

J'ai découvert la spondylarthrite ankylosante et la maladie de Verneuil. J'ai appris à vivre avec et à en faire une force. (Crohn était déjà dans mes bagages).

J'ai laissé des gens sur le bord de la route et en ai admis quelques-uns dans ma vie.

J'ai appris à vivre à plusieurs, en communauté.

Je me suis découvert certaines passions et mon côté battante. J'ai fait des projets et en ai réalisé certains.

Et surtout, surtout, j'ai découvert l'Amour, le Vrai, celui qui m'apaise et m'enflamme. Celui qui me connaît par coeur et qui reste malgré tout. J'me suis même mariée avec l'année dernière.

Dans 15 jours je change de vie, je refais le chemin inverse mais pas à l'envers, avec Lui et notre Lutin.

Ce que m'aura appris cette première vie c'est qu'on peut sortir vivant de toutes les situations, on peut tomber sept fois et se relever huit, avoir de l'espoir quand tout semble perdu et y croire encore.

J'ai réussi sans filet, j'ai gravi des montagnes en talons hauts et j'en suis fière.

L'important dans tout ça, c'est de se battre toujours et de ne rien lâcher, jamais....

"Ceux qui luttent sont ceux qui vivent"

Un immense merci à ceux qui m'ont appris à tirer parti de tout ça, à ceux qui épongent, ceux qui y croient envers et contre moi parfois, ceux qui sont là toujours et encore malgré la distance et les accrochages, ceux qui ont accepté de tenir un rôle particulier pour notre Lutin, ceux qui font notre vie au quotidien, les Vrais.

Merci à R, AL, AS, P, H, H... parce que vous ignorez probablement l'incommensurable bonheur que c'est de vous avoir dans nos vies.

Un énorme merci à Ovary, sans qui ce blog n'existerait pas....Merci de m'avoir convaincue.

Mélodie, à la poursuite du Bonheur....

Commenter cet article

Olive 03/03/2016 10:37

retomber, se relever... Et continuer toujours à avancer

joli message d'espoir ! aller à la rencontre de soir, ce n'est pas le plus facile !